Rechercher

Pourquoi le coaching dans une formation Doula ?

Dernière mise à jour : 20 juin



C’est quoi le coaching ?


Pour commencer, je voudrais briser tout apriori sur ce mot en vous disant ce qu’un coach n’est PAS !

Ø Ce n’est pas un « conseilleur ».

Ø Pas un « philosophe »

Ø Pas un « donneur de leçon »

Ø Pas un « contrôleur » ni un « dirigeur», etc.


Une définition du mot coaching :


"ICF définie le coaching comme une alliance entre le coach et ses clients dans un processus qui suscite chez eux réflexion et créativité afin de maximiser leur potentiel personnel et professionnel. […] Le coach s’appuie sur l’art de la relation […]. Le client, accompagné par le coach, identifie ses croyances limitantes et ses ressources et poursuit son processus d'évolution personnelle."

Mais encore, « Le coaching est l’art d’aider une personne à trouver ses propres solutions ».

Alors c'est quoi exactement "l'art de la relation"?

Avez-vous déjà entendu parler d’empathie ? Dans notre société actuelle, nous avons tellement plongé dans le « faire », qu’il y a un fort besoin de revenir à « l’être ». De plus en plus, ces notions d’empathie, de CNV, de communication et de coaching ; se développent et s’institutionnalisent. Et pourtant, le mot coaching faire encore « peur » dans certains corps de métiers, comme pour celui de Doula !


Comme s’il y avait une incompatibilité à se trouver à la fois dans un rôle de transmetteur :

  • La/le Doula, spécialiste de la périnatalité ; qui soutien par sa présence la femme et le partenaire (coparent) dans leur processus d’enfantement et de parentalité. Qui les accueille dans ce qu’ils sont et leurs choix. Qui est à la fois la figure (souvent féminine) qui rassure et ravive confiance chez ses clients. Qui donne les bons conseils/informations au bon moment en fonction de chaque situation. Qui accompagne par ses gestes et sa présence dans différentes phases de la périnatalité, sur le plan pratico-pratique, soutien émotionnel et physique, etc.


Et, dans un rôle de « réception-active » :

  • La/le Coach, « réceptif », car sait écouter et qui a pratiqué les outils d’écoute et l’intelligence émotionnelle pour rentrer dans le monde de ses clients. « Active », parce que l’écoute n’est pas juste se taire et acquiescer. Cela vous demande une pleine présence à l’autre et à soi-même, pour être en mesure de renvoyer au client les informations clefs qu’il a émis dans son discours. Ce qu’on appelle d’ailleurs aussi en coaching « l’écoute miroir ». Tout cela avec une précision dans les mots choisis pour accompagner le/la client-e, à repérer ses sentiments et ses maux avec clarté !



Cela n’est bien entendu qu’un résumé. Mais entendons-nous bien, cette qualité d’écoute et de feedback ne s’apprend pas uniquement dans le volet de formation « Doula » et en abordant des points sur le positionnement professionnel. C’est un ensemble d’outils mis en pratique par des rencontres avec le/la formateur/trice, afin de bien saisir leur fonctionnement et d’acquérir une expertise dans la relation d’aide. C’est aussi développer un certain nombre de capacités contre-intuitives, qui amènent la/le coach périnatal, à stopper son « petit vélo » intérieur et ses projections pour se concentrer sur :

- Bien comprendre ce que ressent le-la client-e ;

- Cibler et reconnaître les besoins de ses clients ;

- Cibler et clarifier les valeurs de ses clients ;

- Leurs souhaits et leurs attentes ;

- Identifier avec le coaché les croyances qui pourraient le limiter dans ses projets et son expansion personnelle ;

- Être attentif au langage corporel pour valoriser ce qui se joue dans le « ici et maintenant » ;

- Etc. Car la liste est encore longue de subtilités à développer !


Dis comme cela, on peut penser « c’est quand même un gros paquet ». Je vous le garantis qu’avec un bon accompagnement, vous disposerez des bons outils pour au moins intégrer le niveau de base requis dans la relation d’aide en tant que Doula et Coach périnatale.


Se former au coaching : un passage obligé pour les Doulas ?


Vous l’avez compris, il existe un grand nombre d’éléments nécessaires à connaître et à pratiquer, pour accompagner en coaching une personne. Parmi ces éléments, on retrouve ce que j’appelle « l’art du questionnement », qui lui-même ne peut être acquis que par la Sacro-sainte PRATIQUE !


Et pour pratiquer vous avez le choix : Soit vous vous lancez avec des « cobayes » : vos premiers clients. Et ce, sans autre feedback que le vôtre. Soit, vous vous lancez dans une formation avec des formateurs qualifiés sur lesquels vous allez vous faire la main en toute sécurité ! Pour répondre donc à la question « Est-il obligé de se former ? », je vous dirai que l’éthique et la déontologie dans la relation d’aide à laquelle j’adhère vous répondent : OUI !



Il existe plusieurs organismes de formation qui sont véritablement certifiants et qui vous proposent d’aborder ces 2 volets de la relation d’aide. Parfois, le mot coaching n'est pas précisé dans l'intitulé d'une formation Doula. Cela étant, l'approche de la relation d'aide peut être très complète. Il vous faudra pour cela questionner vos centres de formation afin de vous faire votre propre opinion sur le programme donné en lien avec ce que vous recherchez.

Etant prestataire pour l'Ecole Doula, je pourrai vous renseigner sur le présentiel de Toulouse et me ferai une joie de vous accompagner dans ce chemin profond et vibrant, qui vous mènera vers votre professionnalisation!




Chaleureusement,


Laura Munoz


Plus d’informations sur l’Ecole Doula : Ecole Doula - Formations pour devenir doula, accompagnante

Votre référente coaching et stages : Coaching personnel et relationnel - thérapie brève et médiations | Laura Munoz (doulauramunoz09.fr)

88 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout